02 novembre 2018

Marché équitable et tissus Bios

En créant notre première collection Maison Monarque, nous avions le désir de concevoir des vêtements qui affirment « Je sais d’où je viens ». Notre desiderata de respect des origines nécessitait, pour être cohérent, de nous interroger sur nos filières d’approvisionnement et de production. Au-delà de sa fonction, nous pensons que le vêtement est un support de valeurs. Il nous restait à composer avec deux voies : ce que nous ne voulons pas et ce que nous voulons.

Nous ne voulons pas d’une mode consumériste. Pas de fast fashion. Pas d’obsolescence programmée. Nous ne voulons pas d’une mode qui asservisse, exploite, maltraite. Pas de surenchère sans limite. Nous ne voulons pas d’une mode qui marginalise, stigmatise, exclut. Nous ne voulons pas d’une mode qui exploite des gens et détruise notre planète

Nous voulons une mode consciente, responsable, transparente soucieuse de ses ressources, humaines et naturelles. Nous voulons une mode qui respecte les personnes, les savoir-faire, les équilibres. Une mode synonyme de solidarité, de développement, d’inclusion. Une mode joyeuse et durable. Une mode rare et unique. Une mode à visage humain et une créativité éthique.

Au-delà du « Nous aimons la mode » qui a motivé la création de Maison Monarque, nous tenons à ce que notre marque participe d’un monde en mouvement qui réinvente chaque jour de nouveaux modèles plus soutenables. Plus précisément, nous tenons à ce que notre projet participe de la « fashion revolution » en cours.  Li Edelkoort, prévisionniste de la mode, ose la radicalité en affirmant : « Aujourd’hui, tout est absurde dans la mode. Je changerais tout. » Chacun, à son échelle, a aujourd’hui ce pouvoir. Changer la mode pour qu’elle redevienne vivante et soutenable pour tout le monde.

Nous voulons une mode génératrice d’épanouissement pour chacun. Celui qui pense, celui qui produit, celui qui achète, celui qui porte.

Nos choix

La rareté

Des collections limitées, en petites séries.

Le surcyclage

Up-cycling en anglais : procédé qui consiste à valoriser des tissus destinés à la destruction. Nous sommes vigilantes, dans l’assemblage et la découpe des patrons de vos tops et accessoires, à valoriser au maximum les tissus et éviter ainsi le gaspillage des ressources.

Une filière responsable

Des ateliers de production, au Portugal, qui garantissent des conditions de travail respectueuses et dignes pour ses salariés.

Demain

D’autres mesures, d’autres choix, d’autres projets sont à l’étude pour aller encore plus loin. Suivez-nous !

 

Quelques péripéties

Le 13 octobre dernier, l’ouragan Leslie a frappé le Portugal et notamment la région ou travaille notre fournisseur de Coton Bio. Suite à cet épisode climatique, la région du Nord-Ouest est au ralentie, et de nombreux dommages ont été recensés ;  pannes électricités, dommages matériels, routes coupées….
Les transports sont au point mort et l’approvisionnement de textile bio pour notre collection ne pourra pas arriver dans les délais à notre atelier. Dur dur… tout était pourtant calé.
Alors, nous apprenons à faire avec ces évènements imprévus. Pour nous il était primordial que Maison Monarque vous fasse découvrir sa collection avant Noël.
Nous avons donc pris la décision de lancer la confection avec un textile 100% coton, qui ne sera pas biologique pour cette fois-ci….